L'Observatoire KERAUNOS, avec le soutien du Fonds Keraunos, a organisé les 14 et 15 novembre 2015 son 7ème séminaire annuel, entièrement dédié au thème des orages violents en France. Ce séminaire, composé de présentations et de débats répartis sur deux demi-journées, a réuni plus de 50 personnes et s'est tenu au cœur de Strasbourg, dans les salons de l'hôtel Régent Petite France.

Compte-rendu des interventions

Dans la continuité des précédentes éditions, la programmation a couvert un large éventail de thématiques liées aux orages, avec des interventions dédiées à la climatologie et à la prévision des orages, tout autant qu'à l'observation de terrain et à l'étude de cas historiques.

Supercellules, tornades et orages violents : retour sur les faits marquants de l'année 2015

samedi 14 novembre, 15h00
intervenant : David DUMAS (Keraunos)

Le séminaire s'ouvre avec une présentation dédiée au bilan de la saison orageuse 2015 en France. Les principaux points suivants sont détaillés :

  • inventaire des phénomènes convectifs sévères recensés durant l'année (grêle, tornades, rafales descendantes,...)
  • analyse des moyennes et écarts à la normale des températures en altitude, de l'instabilité et de l'intensité de l'activité orageuse
  • évolution de l'instabilité et de l'activité orageuse nationale au cours des dernières années
  • analyse de l'activité convective mois par mois en 2015 (instabilité, nombre de jours d' orage,...)
  • analyse synthétique des événements orageux majeurs de l'année 2015

La tornade de Gerbépal (Vosges) du 13 mai 2015 : analyse de la situation météorologique

samedi 14 novembre, 15h30
intervenant : Michaël KREITZ (Météo France)

La présentation vise à détailler les conditions météorologiques à l'origine de la tornade de Gerbépal du 13 mai 2015 :

  • retour sur la situation à l'appui des données satellite, radar (réflectivités, 3D et doppler), foudre et relevés au sol,
  • approche synoptique avec un modèle global (Arpège),
  • approche à méso-échelle avec un modèle à maille fine (Arôme).

Evolution comparée des températures et de l'instabilité en France et dans le monde, depuis les années 1950

samedi 14 novembre, 16h45
intervenant : Emmanuel WESOLEK (Keraunos)

Sur la base des données de réanalyse du NCEP, la présentation tente de déterminer si la hausse des températures génère, ou non, une hausse du risque d'orage et de phénomènes extrêmes :

  • sont étudiés successivement les températures à 850 et 500 hPa, l'instabilité, le potentiel pluviométrique et les cisaillements profonds
  • l'étude conclut sur une absence de corrélation, sur les données étudiées, entre la hausse des températures et l'évolution du potentiel d'orages violents

Distribution spatio-temporelle des chutes de grêle en Europe de l'Ouest à l'aide de données de télédétection

samedi 14 novembre, 17h00
intervenant : Elodie FLUCK (Institut für Meteorologie und Klimaforschung - Karlsruhe)

La présentation débute par un rappel sur l'objet du projet HAMLET (Hail Model for Europe by Tokyo Millenium). Plusieurs points sont ensuite abordés afin de préciser l'état d'avancement de ces recherches :

  • rappel sur la méthodologie (proxies de grêle par télédétection, réanalyses, observations au sol),
  • méthode de reconstruction des trajectoires des chutes de grêle,
  • conclusions quant au rôle de la topographie, identification du cycle annuel, saisonnier et journalier.

La gestion des orages en vol

samedi 14 novembre, 17h20
intervenant : Francis SCHMID (ancien pilote de ligne, instructeur Airbus)

La présentation aborde les problématiques rencontrées par les pilotes lorsqu'ils font face à des nuages orageux :

  • synthèse sur les éléments qui peuvent menacer la qualité de vol d'un avion, et notamment celle d'un avion de ligne,
  • focus sur l'usage du radar météorologique en vol, sur ses limites et ses nouvelles potentialités,
  • présentation des dangers propres à chaque phase du vol en conditions orageuses, et détail sur les techniques utilisées pour en réduire les risques induits.

Les différents comportements de la foudre

samedi 14 novembre, 18h00
intervenant : Nicolas GASCARD (auteur - photographe)

L'intervention présente les différentes physionomies de la foudre à l'appui d'une sélection de photographies :

  • indication des situations propices à une forte activité électrique,
  • analyse du taux de foudroiement propre à chaque type d'orage,
  • présentation de photographies d'impacts de foudre et de leurs conséquences au sol.

Prévision des crues des Gardons par couplage WRF 7 km - RS Flood

dimanche 15 novembre, 08h30
intervenant : Guillaume ARTIGUE (E-dric.ch)

La présentation s'attache à montrer les perspectives ouvertes par le couplage d'un modèle météorologique et d'un modèle hydrologique dans l'appréhension des crues des Gardons :

  • présentation des objectifs et de la méthodologie,
  • présentation de la plate-forme RS Flood, qui prend en compte tous les éléments du bassin pour la simulation des débits,
  • détails sur le couplage hydro-météorologique et premiers résultats : une bonne réponse en général du modèle WRF 7 km, dont les résultats peuvent être optimisés par le nowcasting et le grid shifting.

Transient Luminous Event : nature et variété des phénomènes lumineux transitoires

dimanche 15 novembre, 09h00
intervenant : Laetitia GIBAUD (physicienne)

Les phénomènes lumineux transitoires (TLE) suscitent un intérêt grandissant dans la communauté scientifique. La présentation revient sur les particularités de ces manifestations singulières :

  • historique de la découverte de ces phénomènes,
  • présentation de la variété des TLE identifiés à ce jour,
  • explication sur les mécanismes physiques à l'oeuvre, avec vidéos et photos.

Utilisation des données Doppler vents des radars pour le suivi orageux : perspectives en Europe

dimanche 15 novembre, 09h30
intervenant : Lionel PEYRAUD (Météo Suisse)

L'utilisation des radars Doppler est courante aux Etats-Unis, et commence désormais à se répandre en Europe. La présentation propose un état des lieux :

  • mode de fonctionnement d'un radar, et signatures propres aux Doppler vents,
  • développements en cours au DWD et ailleurs, avec Dual-PRF et algorithmes vents,
  • traquage de la supercellule tornadique du 13 mai 2015

Episode orageux dévastateur et macrorafales exceptionnelles du 11 juillet 1984 entre Bourgogne et Lorraine : retour sur les événements et analyse de la situation météorologique par un reforecast en moyenne et haute résolutions

dimanche 15 novembre, 11h20
intervenant : Pierre MAHIEU (Keraunos), Emmanuel WESOLEK (Keraunos)

Cette intervention vise à dresser un bilan de cet épisode orageux hors normes et à identifier les caractéristiques de la situation météorologique en cause :

  • présentation de témoignages recueillis à l'époque auprès des sinistrés,
  • analyse de l'épisode et de sa chronologie, avec observations au sol (grêle et rafales de vent), photographies d'époque, recensement des phénomènes violents, inventaire des dégâts et estimation des rafales de vent maximales,
  • analyse des conditions météorologiques grâce aux stations au sol, aux radiosondages, aux images satellite, aux réanalyses NCEP et à deux reforecasts réalisés avec le modèle WRF dans des résolutions de 27 et 5 km
  • hypothèses sur les structures convectives à l'origine de cette épisode orageux.

Les orages à base élevée : définition, prévision et observations

dimanche 15 novembre, 12h00
intervenant : Xavier DELORME (Temps d'orages)

Les orages à bases élevées permettent souvent d'observer une activité électrique très esthétique. La présentation détaille les points suivants :

  • définition des orages à base élevée,
  • présentation de techniques de prévision spécifiques,
  • méthode d'observation sur le terrain, et sélection de clichés de foudre sous orages à bases élevées.

En savoir plus sur les séminaires Keraunos