Un système dépressionnaire actif, nommé Laura, a généré un flux de sud tempétueux des Pyrénées aux Alpes puis un système orageux actif provoquant de fortes rafales de vent. 


Arcus arrivant par la côte basque en fin de journée du 6 mars - Photo Jon Sanchez


Violentes rafales de sud des Pyrénées au Massif-Central et aux Alpes

A l'avant d'une limite frontale orageuse, le flux de sud s'est considérablement accéléré des Pyrénées au Massif-Central et aux Alpes en journée du 6 mars. Les effets de foehn ont été très marqués près des Pyrénées (où il a fait localement jusqu'à 23°C), sur le Massif-Central et les Alpes.
Les valeurs de vent relevées ne sont pas exceptionnelles pour cette valeur de l'année mais témoignent d'un épisode significatif. On retiendra par exemple :

244 km/h à l'Aiguille du Midi (74)
- 203 km/h à la Croix de Chamrousse (38) - station ROMMA
- 200 km/h sur une balise FFVL dans le Vicdessos (Goulier - 09)
- 154 km/h au Pic du Midi (65)
- 170 km/h à Iraty (64)
- 154 km/h au Col des Sauvages (69)
- 142 km/h aux Sept-Laux (38) - station ROMMA
- 137 km/h à Aston (09)
- 124 km/h à Chalmazel (42)
- 122 km/h à Mazan-l'Abbaye (07)
- 116 km/h à Perpignan  (66)
- 112 km/h à Saint-Chamond (42)
- 109 km/h à Saint-Etienne (42)
- 103 km/h à Biarritz (64)
- 100 km/h à Lyon Bron (69) et Tarbes (65)


Ligne orageuse active (QLCS) avec de fortes rafales

A partir de la fin de journée, comme attendu, une anomalie d'altitude est arrivée par le sud-ouest de la France. Ce forçage dynamique a participé au développement d'orages qui ont touché l'Espagne puis l'Aquitaine. Au fil des heures, la convection s'est nettement organisée au sein d'un front froid devenu orageux et actif. Un système convectif de méso-échelle linéaire (QLCS) s'est rapidement constitué sur l'ouest du pays. Il a acquis une certaine maturité entre l'est de la Nouvelle-Aquitaine et le sud du Centre, provoquant alors de fortes rafales de vent à son passage. L'imagerie radar permettait par ailleurs d'observer temporairement les caractéristiques d'un LEWP (Line Echo Wave Pattern) :




Outre une forte activité électrique détectée pour cette époque de l'année, le QLCS a généré les rafales suivantes sur le centre du pays :

109 km/h à Nevers (58) et Felletin (23)
- 100 km/h à Uzerche (19) et Clermont-Ferrand (63)
94 km/h à Avord (18)
90 km/h à Châteauroux (36)

Le système convectif a perdu de son potentiel orageux en arrivant sur le Massif-Central. L'activité orageuse a repris sur le sud-est du pays dans la nuit du 6 au 7 mars, et notamment en vallée du Rhône où une activité électrique soutenue a été observée. A l'avant du système, les pluies qui se sont déclenchées en Cévennes ont conduit à des cumuls importants dépassant ponctuellement 100 mm sur le Gard, l'Ardèche ou la Lozère.

Même si les orages ont été absents ou très en retrait sur la partie nord du système linéaire, de violentes rafales ont été enregistrées à son passage, jusqu'au nord-est. On retiendra par exemple :

- 108 km/h à Nancy-Ochey (54)
- 107 km/h à Montbéliard (25)
- 106 km/h à Grenoble-Le Versoud (38)
- 100 km/h à Pontarlier (25) et Tavaux (39)


Au total, plus de 10.000 éclairs ont été détectés sur l'épisode, soit une valeur significative pour un début de mois mars. Dans le détail, c'est en Haute-Vienne que l'activité a été la plus importante avec plus de 1500 éclairs :