Un nouveau typhon est né il y a plusieurs jours et a frappé l'archipel des Mariannes du Nord et de Guam le 11 septembre en catégorie 1.
En progressant vers l'ouest/nord-ouest, profitant de conditions atmosphériques optimales et d'eaux très chaudes dans ce secteur du Pacifique, le typhon Mangkhut s'est rapidement intensifié pour devenir un super typhon de catégorie 5. Il est même devenu le 12 septembre le cyclone le plus puissant de l'année 2018 dans l'hémisphère nord.


Le typhon Mangkhut au maximum de sa puissance - Image satellite Himawari-8


Mangkhut a conservé sa puissance durant plusieurs jours et s'approchait du nord des Philippines le 14 septembre. L'imagerie satellite thermique avant son arrivée sur Luçon aux Philippines, montrait un typhon particulièrement puissant avec un oeil de plus de 50 km de diamètre et un refroidissement des sommets nuageux sur son quadrant sud à moins de -80°C
Les imageries micro-ondes révélaient par ailleurs qu'un nouveau cycle de remplacement du mur de l'oeil était en cours en milieu d'après-midi (murs concentriques) :




Il est probable que les vents atteignent voire dépassent 250/300 km/h sur le littoral nord-est de Luçon. Des cumuls de pluie très importants sont également attendus.

A 18h UTC, le super typhon Mangkhut a touché terre dans la région de Kinayabutan Beach (Luçon). Avant de toucher terre, Mangkhut s'est renforcé après avoir terminé un cycle de remplacement du mur de l'oeil. Les images satellite ont mis en évidence un net refroidissement des sommets convectifs et l'imagerie radar montrait une structure interne robuste et un mur interne virulent.



Après un passage dévastateur sur le nord des Philippines, Mangkhut a été affaibli et est ressorti en catégorie 4 puis a été retrogradé en catégorie 2. C'est en catégorie 2 que le typhon est passé au plus près de Hong Kong et Macao, en produisant des vents localement supérieurs à 200 km/h et surtout une submersion marine remarquable. Le typhon a été capturé par le satellite Terra/Modis au sud immédiat de la baie de Hong Kong le 16 septembre :



 

Observations aux Philippines

Mangkhut a causé de sérieux dégâts sur le nord des Philippines, et même jusqu'à Manille où certains secteurs ont été inondés.
Selon un bilan très provisoire au 17 septembre, 65 personnes ont été tuées par le passage du super typhon.








Observations à Hong Kong, Macao et sud de la Chine

Le typhon a poursuivi sa route et est passé à quelques dizaines de kilomètres au sud de Hong Kong en matinée du 16 septembre. Il a provoqué des rafales de vent localement supérieures à 200 km/h sur les collines exposées. Il a été relevé :

223 km/h à Tate's Cairn
202 km/h à Cheung Chau Beach
198 km/h à Tai Mei Tuk
175 km/h à Waglan Island
168 km/h à Lau Fau Shan
150 km/h à King's Park

La submersion marine a également provoqué des inondations sur plusieurs parties de la ville. Le niveau d'eau s'est élevé à 3.5 m au-dessus des niveaux normaux.
Les vents violents ont causé des dégâts :