Des orages producteurs de chutes de grêle et de fortes pluies ont circulé sur le nord-est du pays le 15 mai.

Le contexte synoptique est resté faiblement dépressionnaire sur une bonne moitié est de la France ce mardi, toujours influencé par la présence d'un minimum d'altitude sur l'Europe centrale.
Dans un flux de nord-est instable, des orages modérés se sont déclenchés sur le nord-est du pays dès le début d'après-midi puis se sont multipliés en deuxième partie d'après-midi. Ces orages ont pris naissance dans de l'air doux et humide venu d'Allemagne et du Benelux. 
Malgré l'environnement instable (indices de soulèvement de l'ordre de -4K), l'absence de réel dynamisme en altitude a limité la sévérité des orages. Ils ont tout de même produit des chutes de grêle localement abondantes, mais de faible dimension en général ainsi que des pluies localement abondantes.
L'animation radar montre l'évolution des foyers orageux au cours de l'après-midi :




Le flux de nord-est est bien visible sur l'animation vapeur d'eau ci-dessous :





Chutes de grêle modérées (mais abondantes) et phénomènes de ruissellement ont été observés :


Grêle abondante dans le Jura - Le Progrès



Ruissellement en Saône-et-Loire - Le Bien Public


Les orages ont produit une activité électrique assez soutenue, avec plus de 27.000 éclairs détectés en quelques heures :



Photographies :