Des orages forts ont éclaté sur le Massif-Central et entre le Centre, la région parisienne et le nord-ouest du pays ce vendredi 25 mai. 

Un premier système orageux est entré par l'Aquitaine en début de journée et a transité vers le Poitou en perdant de son intensité. Ce système convectif de méso-échelle n'a pas provoqué de phénomène sévère malgré une structure arquée peu durable observée sur la Gironde.

La convection a ensuite repris dans l'après-midi, entre l'intérieur de la Bretagne et l'Ile-de-France d'une part, sur l'Auvergne et la Loire d'autre part.
Sur le Massif-Central, plusieurs splits ont été observés avec des moteurs gauches alors très actifs, qui ont généré grêle et rafales de vent localement intenses. Il a par exemple été relevé 100 km/h à Montluçon, balayée par l'orage :




D'importants dégâts ont été reportés lors du passage d'une supercellule moteur gauche dans le secteur de Montluçon, comme le montrent les photos ci-dessous





Que ce soit dans l'Allier, la Loire ou le Puy-de-Dôme, des chutes de grêle proches de 2 cm ont été relevées. Les empreintes foudre laissées par les cellules orageuses sur le Massif-Central permettent de distinguer deux moteurs gauches et trois moteurs droits :




Plus au nord, c'est entre l'est de la Normandie et le nord et l'ouest de la région parisienne que l'activité convective s'est révélée la plus active dans l'après-midi. Plusieurs cellules grêligènes ont été observées sur cet axe, au sein d'une convergence de basse couche assez peu mobile.



Notons également que la région de Rennes a été touchée par un orage qui a provoqué des dégâts en raison d'une chute de foudre sur des arbres d'un établissement scolaire :



En fin d'après-midi et début de soirée, l'activité orageuse s'est également activée sur le Centre et le nord du Limousin en évoluant essentiellement sous la forme d'un système convectif localement venteux. Une rafale à 100 km/h a en effet été relevée à Orléans.


Photographies : 

Les clichés de cette journée du 25 mai sont présentés ci-dessous :