L'onde tropicale Beryl a généré de fortes pluies orageuses sur les Antilles, et notamment la Guadeloupe, le 9 juillet.

Beryl est devenu un ouragan de façon temporaire durant le week-end du 7 et 8 juillet. Il s'agissait du premier ouragan de la saison cyclonique 2018 dans l'Atlantique. Toutefois, en raison de cisaillements d'ouest de plus en plus importants, Beryl s'est rapidement affaibli en tempête tropicale dans la journée du 8 juillet avant de devenir une simple onde tropicale quelques heures plus tard.


Historique de l'activité de Beryl.


Ainsi, l'arc antillais, franchi au niveau de la Guadeloupe, n'a pas été concerné par des conditions cycloniques mais des orages parfois très pluvieux et de fortes rafales de vent ont néanmoins été observés, notamment en fin de nuit du 8 au 9 juillet. C'est à ce moment-là que la convection a été la plus virulente, comme en témoigne l'animation satellite ci-dessous :




Au passage de l'onde, il a été relevé d'après Météo-France en 12h :
- 199 mm à Saint-Claude Matouba
- 159 mm à Pointe-Noire Providence
- 157 mm à Sainte-Rose Clugny
- 118 mm à Baie-Mahault 
- 105 mm au Moule 
- 95 mm à Sainte-Anne Deshauteurs 

Au niveau des rafales, elles ont été plutôt limitées, mais ont parfois atteint 100 km/h comme au Moule et de façon plus générale 80 à 90 km/h.

Les dégâts sur la Guadeloupe ont été plutôt limités sur la Guadeloupe. Des arbres et poteaux électriques ont été couchés par les fortes rafales alors que quelques inondations par ruissellement ont été localement observées.