Des orages très pluvieux concernent le sud de la France ce 16 juillet, d'abord l'Occitanie puis gagnent vers le sud-est dans le courant de la journée.

Des cumuls de pluie très importants dans le sud-ouest

Un système orageux s'est rapidement organisé en fin de soirée du 15 juillet sur Midi-Pyrénées. Des cellules isolées, localement grêligènes, ont éclos avant de rapidement s'organiser à l'avant d'un thalweg d'altitude dynamique positionné entre nord de l'Espagne et sud-ouest de la France.
On distingue bien ce thalweg sur le champ de vent à 300 hPa (jet d'altitude) couplé à la divergence d'altitude. Ce thalweg est piloté par un courant-jet à près de 200 km/h. Le sud du pays est positionné en sortie gauche de jet, ce qui est favorable aux fortes ascendances synoptiques :




Le système orageux nocturne est alors devenu très pluvieux sur une bonne partie de Midi-Pyrénées et localement venteux avec par exemple 92 km/h à Tarbes (65) ou 94 km/h à Lherm (31) dans la nuit et au petit matin. Ce sont surtout les fortes pluies, donnant des lames d'eau très importantes en peu de temps qui ont marqué la nuit et la matinée du 16 juillet. Il a par exemple été relevé :
97 mm en 5h à Buzy (64), 
- 93 mm en 12h à Palaminy (31), 
- 86 mm en 6h à Bayonne (64), 
83 mm en 6h à Juzet d'Izaut (31), 
77 mm en 6h à Saint-Girons (09),
- 69 mm en 2h à Luz (65),
- 49 mm en 1h à Capbreton (40)
41 mm en 2h à Vic-en-Bigorre (65), 

Des inondations, essentiellement en raison de forts ruissellements ont été observées en plusieurs secteurs de Midi-Pyrénées (Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne, Ariège) :





La Dépêche du Midi relate les dégâts observés en Occitanie :

"Plusieurs communes de la Haute-Garonne se sont réveillées les pieds dans l'eau lundi matin. C'est le cas notamment de Miremont, Caujac, Auterive ou encore Cintegabelle. Le centre-ville de Salie-du-Salat avait dû être fermé dans la nuit à cause de la montée des eaux. À Gaillac-Toulza, des voitures ont été emportées par la force du courant et les habitants se trouvant dans le sud du village, se sont rapidement retrouvés avec plus d'un mètre d'eau dans leurs maisons.

Dans l'Aude, la commune de Labastide d'Anjou a activé le plan communal de sauvegarde, préparant préventivement à la gestion des risques naturels.

En Ariège, une «vague» a déferlé sur le bas du petit village de Saint-Quirc. Par précaution, les campings de Mazères, Antigat, Mas-d'Azil et Encourtiech ont été fermés.

Les usines Alstom à Séméac (banlieue de Tarbes), et Kawreen à Lézat-sur-Lèze (Ariège) ont été inondées. Les salariés ont été évacués par les pompiers dans des barques.

Dans l'Aude, les cultures de tournesol, de maïs et de blé dur ont entièrement été détruites dans le secteur de Salles-sur-l'Hers"


Au fil de la matinée et dans l'après-midi, les orages ont gagné vers l'est, à mesure que le thalweg d'altitude continuait sa progression. Si l'activité orageuse la plus virulente est restée cantonnée en Méditerranée, comme attendu, un système multicellulaire à tendance linéaire a balayé les trois départements littoraux de PACA, en produisant de très fortes pluies et des rafales de vent de 60 à 80 km/h. Toutefois, il n'a pas été relevé de phénomènes très virulents.

L'animation satellite vapeur d'eau colorée ci-dessous montre l'évolution du système orageux depuis la nuit du 15 au 16 juillet jusqu'en fin de journée de ce lundi. On observe que les orages évoluent à l'avant d'un thalweg d'altitude dynamique circulant des Pyrénées à la Méditerranée :




Sur cette journée, plus de 46 000 éclairs ont été relevés sur la France :