Après une chaude journée, une dégradation orageuse s'est amorcée par l'Aquitaine en début de soirée et a progressé vers le nord la nuit suivante avec de très fortes rafales de vent.

De violentes rafales sous les orages dans le sud-ouest

Une dégradation orageuse s'est amorcée en fin d'après-midi dans le Golfe de Gascogne et sur le nord de l'Espagne à l'avant d'un thalweg d'altitude très dynamique. Après une journée très chaude, avec des températures proches de 37°C localement en Aquitaine (comme à Biscarosse), les premiers orages ont abordé le pays basque peu après 19h locales. Ils se sont déclenchés grâce à un puissant forçage et à une masse d'air très instable (points de rosée proches de 21°C et indices de soulèvement voisins de -7/-8K).

La convection s'est rapidement organisée en un système multicellulaire venteux, plus actif et mieux constitué sur la partie nord de l'Aquitaine et le sud du Poitou. On observait d'ailleurs de fréquents sommets convectifs pénétrants plus froids (-67°C) sur l'imagerie satellite infra-rouge, signe d'une convection plus virulente sur cette zone :



Il a été relevé au niveau des rafales de vent :
- 113 km/h à Saint-Gervais (33)
- 109 km/h à Cognac (16)
- 105 km/h à Bergerac (24) et Reignac (37)
- 101 km/h à Royan (17)
- 98 km/h à Pauillac (33)
- 97 km/h à Poitiers (86)
- 95 km/h à Fontenay-le-Comte (85)
93 km/h au Houga (32) et à Saint-Germain (17)
- 91 km/h à Scillé (79) et Tours (37)
- 90 km/h à Vendays-Montalivet (33)

Localement, des chutes de grêle parfois fortes ont été observées, comme à Biarritz :

 
Comme cela est souvent le cas dans ce type de dégradation de nombreuses structures de type arcus ont été observées, comme ici à Lacanau (33) :




Au total, plus de 55 000 éclairs ont été détectés entre la fin de journée de mardi et la fin de nuit suivante :




Photographies : 

Les clichés de cette journée du 28 août et nuit suivante sont présentés ci-dessous :