L'hiver météorologique débute le 1er décembre. Il sera ponctuel cette année puisqu'une puissante descente d'air froid en altitude est attendue ce vendredi 1er décembre. 
Dans un flux de nord modéré, une masse d'air très froid va en effet déferler sur la France à haute altitude. Un minimum dépressionnaire se creusera en conséquence dans le Golfe de Gênes d'ici la fin de semaine.

C'est à 500 hPa (environ 5200 m d'altitude) que la masse d'air va se révéler la plus remarquablement froide. Comme l'illustre l'animation ci-dessous, les températures devraient s'abaisser sous les -35°C à 500 hPa sur l'ensemble de la France, atteignant -38 à -39°C sur une bonne moitié est et sud en cours de journée du 1er décembre :




De telles valeurs en première décade de décembre ne sont pas très fréquentes sur les portions du territoire concerné : il faut en effet remonter à décembre 1968 pour trouver de telles valeurs sur le centre-est en première décade de décembre. Dans le sud-est, notamment entre Pyrénées et Languedoc, les -38°C prévus en moyenne se situent au niveau des records mensuels. Des valeurs de -38°C avaient été observées en décembre 1948 et décembre 1962.

Entre jeudi et samedi, des chutes de neige sont attendues jusqu'en plaine. L'instabilité ne devrait pas être très marquée sur la France, sauf sur la Méditerranée et en Corse où des orages parfois bien actifs sont attendus. 
Comme en témoigne la modélisation du centre européen, les secteurs s'étendant des Pyrénées au nord-est, du Massif-Central aux Alpes ainsi que les côtes de la Manche (notamment la Normandie) seront les plus exposées aux chutes de neige tenant au sol. Outre les chutes de neige, des journées sans dégel pourront être observées jusqu'à dimanche inclus du Massif-Central au nord-est notamment.


Modélisation de la neige au sol (WeatherBell / ECMWF)