A l'occasion de la Journée Mondiale de la Météorologie ce 23 mars, l'Organisation Météorologique Mondiale publie l'actualisation de l'atlas international des nuages.
Cet atlas international existe depuis des décennies. La mise à jour fait entrer de nouvelles espèces et variétés nuageuses, notamment concernant les nuages convectifs.

L’espèce volutus pour les roll clouds

Le terme volutus a été ajouté à la liste des espèces nuageuses pour les Altocumulus et Stratocumulus. Les volutus définissent de fait des roll clouds (nuages en rouleau) qui sont des nuages d'onde de basse ou moyenne altitude.


Stratocumulus volutus observé à Sterling en Virginie en 2013 - Photo NWS Baltimore/Washington



5 nouvelles caractéristiques nuageuses : asperitas, cavum, cauda, fluctus et murus

Outre la nouvelle espèce volutus, le nouvel atlas international des nuages inclut à présent cinq nouvelles caractéristiques nuageuses. Deux d'entre elles peuvent par exemple être utilisées pour caractériser le Cumulonimbus capillatus praecipitatio murus cauda flumen tuba ci-dessous.


© Steve Willington / Elmer, Oklahoma en 2015


Ce nuage orageux présente une large tornade sur la gauche avec un gros nuage mur (d'où le terme murus). On relève également la présence d'un nuage queue (tail cloud), d'où le terme cauda. Enfin, une bande de nuages bas est aspiré par la supercellule, d'où le terme flumen.


La caractéristique cavum a été intégrée afin de définir les fallstreak hole. Ainsi, ce Cirrocumulus se nomme à présent Cirrocumulus stratiformis undulatus cavum :




Celui-ci, du genre Altocumulus, prend le nom complet de Altocumulus stratiformis perlucidus translucidus cavum :




Les "Asperatus" à présent reconnus

De nombreux clichés de nuages particuliers ont été publiés ces dernières années. Ces nuages que l'on nommait communément des asperatus ont à présent un nom précis.
De genre Altocumulus, cette structure nuageuse se nomme désormais Altocumulus stratiformis opacus asperitas


Photo Gary McArthur en 2004 en Australie


Les nuages plus bas, de genre Stratocumulus peuvent également remplir les caractéristiques asperitas. Ainsi, ce nuage se nomme Stratocumulus asperitas :


Photo Frank Le Blancq à Jersey en 2014


Les nuages d'onde de Kelvin-Helmholtz caractérisés avec le terme fluctus

Toujours très esthétiques, ces nuages d'onde se retrouvent à basse altitude et appartiennent au genre Stratocumulus. Ainsi, il est désormais possible de nommer ces nuages Stratocumulus fluctus :


Photo Mrs June Grønseth en Norvège en 2014


Les nuages d'origine humaine

Les nuages d'origine humaine les plus connus sont probablement les contrails ou traînées d'avion. Ainsi, ces nuages sont à présent caractérisés avec le terme homo.

Ces nuages se nomment ainsi Cirrus homogenitus :


Photo George Anderson en Angleterre en 2015


Lorsque les traînées d'avion s'étalent, si les conditions le permettent dans la haute atmosphère, les nuages prendront un autre nom, tel que Cirrus homomutatus :


Photo George Anderson en Angleterre en 2015