Une dégradation orageuse a débuté le 10 mai sur l'ouest de la France et s'est poursuivie les 11 et 12 mai avec des orages localement forts.



Arcus et foudre dans le Lauragais en soriée du 11 mai - Christophe VIDAL

Des orages localement forts dans le sud-ouest le 11 mai

A l'arrière d'une onde chaude active, matérialisée par des pluies orageuses parfois soutenues, des orages ont éclaté sur un grand quart sud-ouest de la France dans l'après-midi et soirée du jeudi 11 mai. Evoluant en sortie gauche d'un puissant courant-jet, la convection s'est nettement amplifiée entre le Centre et les Pyrénées. 
Au total sur la journée, ce sont près de 6000 éclairs qui ont été détectés par le réseau Blitzortung :




Les orages se sont la plupart du temps peu organisés, en raison de cisaillements assez faibles dans le sud-ouest, à l'arrière du forçage d'altitude principal évoulant en vallée du Rhône. Néanmoins, quelques structures bien abouties ont pu se développer sur Midi-Pyrénées, en générant des chutes de grêle parfois supérieures à 2 cm de diamètre :



Nombreux orages de traîne active le 12 mai

Le lendemain, 12 mai, l'activité orageuse a rapidement repris dès la mi-journée sur une bonne partie de la France. Elle s'est amplifiée dans l'après-midi. L'air froid circulant en altitude, venant surplomber une masse d'air assez douce en surface a permis une franche déstabilisation des profils verticaux. Les indices de soulèvement se sont abaissés entre -4 et -7K sur un bon quart nord-est de la France durant l'après-midi.

L'activité électrique s'est révélée plus marquée que la veille, et surtout plus étendue. Plusieurs zones ont été soumises à une activité localement forte (chutes de grêle essentiellement) comme la moyenne vallée du Rhône, l'est du Massif Central, le nord Franche-Comté, l'Alsace et des Hauts-de-France à la Lorraine. Près de 37 000 éclairs ont été relevés sur cette journée :




Un tuba bien développé a été observé en fin de journée près de Crépy-en-Valois dans l'Oise, sous une amorce de supercellule :




Cette cellule orageuse a été filmée par Julien Laurent :


Une autre vidéo (timlapse) de l'équie de Météo65 relate 1h40 d'activité orageuse en quelques secondes lors d'un orage peu mobile dans les Hautes-Pyrénées :



Plusieurs chasseurs d'orages ont capturé ces orages durant la journée :