Un système orageux bien pluvieux et massif a concerné la Bretagne et les côtes de la Manche en soirée du 28 mai et nuit suivante.


Un système convectif massif, bien pluvieux mais peu virulent

Les premières cellules orageuses ont éclos sur le centre de la Bretagne en soirée avant de se multiplier. La convection s'est ensuite rapidement amplifiée et organisée en un vaste système convectif de méso-échelle (MCS) sur le nord de la Bretagne.

A son passage, l'activité électrique a été particulièrement marquée, ce qui est d'ailleurs le caractère dominant de cet épisode orageux puisque les chutes de grêle sont restées assez modestes et peu de rafales de vent virulentes ont été observées.

Signe d'une convection particulièrement profonde, la température au sommet des nuages orageux s'est abaissée jusqu'à -75°C à 21h40, soit une valeur tout à fait remarquable pour notre pays
L'image satellite thermique ci-dessous montre l'évolution du MCS sur le centre de la Bretagne. C'est au moment de sas phase de développement que les sommets pénétrants ont été les plus marquants :




Le MCS a produit de fortes pluies et parfois quelques chutes de grêle lors de la phase d'organisation ou à l'avant du système sur la Normandie. Il a ensuite gagne la côte d'Opale durant la nuit puis le littoral des Pays-Bas :




Au total sur la journée, ce sont plus de 20 000 éclairs qui ont été détectés par le réseau Blitzortung :





Photographies

Les orages ont été photographiés par plusieurs chasseurs d'orages présents sur le terrain :