Des orages forts se sont développés entre les Pyrénées et le Massif-Central ce mercredi soir, produisant grêle et fortes pluies.


Orage entre Tarn et Hérault - Sandra Bérénice Michel

Grêle et forts cumuls de pluie des Pyrénées au Massif-Central

C'est en fin d'après-midi que le forçage d'altitude est arrivée par les Pyrénées et a participé au déclenchement de la convection profonde, d'abord sur le Limousin puis sur les Pyrénées-Atlantiques bien à l'avant d'un front froid peu actif évoluant sur la Bretagne. 

Les orages ont ensuite gagné Midi-Pyrénées, notamment au nord de Toulouse où une convergence de basse couche bien établie était observée en début de soirée. C'est au sein de cet axe de convergence que les orages ont éclaté en priorité. Peu mobiles dans un premier temps, les orages sont devenus très pluvieux après avoir provoqué des chutes de grêle atteignant localement 4 cm de diamètre.

Ainsi, une lame d'eau de 51 mm en moins d'une heure a été relevée à Ussel alors qu'il est tombé 113 mm à Camps en Corrèze. Il a également été relevé sur l'ensemble de l'épisode 68 mm à Verdun-sur-Garonne (82), 66 mm à Gagnac-sur-Ceré (46), 59 mm à Puycelsi (81) et Atillac (19), 57 mm à Milhars (81). 





Les chutes de grêle observées dans ce secteur des Pyrénées-Atlantiques sont proches de 2 cm mais localement, des diamètres supérieurs ont été relevés :



Photo Gaetan Combes


Outre les chutes de grêle et les fortes pluies, quelques rafales descendantes virulentes ont été enregistrées, comme à Montauban avec 94 km/h. Dans les Pyrénées-Atlantiques, des dégâts dus au vent ont été signalés par la presse régionale en plusieurs points du Béarn.
Les orages forts ont ensuite gagné plus à l'est et au nord, concernant l'Allier et la Saône-et-Loire avec là aussi des rafales localement fortes de 90 km/h. En milieu de soirée, un petit système linéaire a balayé le sud du Gers, produisant également des phénomènes intenses.

L'image satellite vapeur d'eau montre l'évolution des orages, qui ont éclos à l'avant d'un thalweg d'altitude dynamique, au sein d'une cassure de jet :




L'animation foudre ci-dessous résume la journée de ce 19 juillet, avec des orages épars tout au long de la journée, précédant la dégradation principale en soirée. Près de 50.000 éclairs ont été détectés durant ces 24h, entre mercredi et jeudi matin :




Photographies

Retrouvez ci-dessous tous les clichés effectués durant cette journée du 19 juillet :