La descente d'une goutte froide vers le Golfe du Lion génère un épisode méditerranéen modéré, s'illustrant par des orages faibles à modérés du Languedoc à la Provence et des chutes de neige intenses parfois à basse altitude en Cévennes.

Outre les orages, chutes de grêle et trombes marines de la nuit du 25 au 26 janvier en Provence, d'autres orages ont éclaté entre l'Hérault et le Gard dans l'après-midi du 26 janvier. Un système convectif linéaire s'est ainsi développé selon un axe sud-est / nord-ouest entre l'est du Languedoc, le littoral provençal et les Cévennes, jusqu'au centre de l'Auvergne.
Si les pluies ont dominé près de la Méditerranée, rapidement, des chutes de neige ont fait leur apparition dès la basse montagne sur le piémont et le relief cévenol.

Ces chutes de neige, parfois très intenses, se sont par ailleurs accompagnées d'orages sur les Cévennes ardéchoises (secteur de Lanarce) et la Haute-Loire (au nord des Estables) :




Si tout le relief des Cévennes est touché, et par débordements le centre de l'Auvergne (Limagne), c'est sur les plus hauts reliefs de l'Ardèche, de la Lozère et du Vivarais que les accumulations de neige sont les plus importantes. Aux Estables, au pied du Mézenc, une couche de neige de 50 cm était relevée en soirée du 26 janvier (photo de Jérémy Gaultier):










(c) Jérémy Gaultier


Au matin du 27 janvier, l'épaisseur du manteau neigeux atteignait environ 70 cm (variable en raison du fort vent de sud-est) - (photo de Jérémy Gaultier) :










(c) Jérémy Gaultier