Le 6 mars 2017, vers 14h15 locales, une tornade de faible intensité (EF1) traverse plusieurs communes jurassiennes du département de l'Ain. Le phénomène survole une bonne partie du village de Drom et la vallée du Suran.

La tornade de Drom s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 3 cas pour les journées des 5 et 6 mars 2017 (24 heures glissantes) dont la tornade EF2 de Lorris (Loiret) et la tornade EF1 de Vermenton (Yonne), toutes deux survenues la veille.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 5,8 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres (jusqu'à 250 mètres)

* communes traversées : DROM (les Bourbouillons, la Croix Jouvray, village, l'Enclos, au Boujon), VILLEREVERSURE (montagne de Valuisant), SIMANDRE-SUR-SURAN (Aux Essarts, les Longues Pièces, route de Villereversure, le Suran, Petit Simandre)
* département : AIN (01)
* altitude moyenne du terrain : 340 mètres
* type de terrain : prairies ; systèmes culturaux et parcellaires complexes ; tissu urbain discontinu ; forêts de feuillus ; forêts mélangées

* principaux dégâts : nombreux arbres (feuillus et conifères) déracinés ou sectionnés avec projection de branches à faible distance ; toitures d'habitations endommagées (jusqu'à 50% de la couverture) avec tuiles arrachées et projetées à distance ; une charpente entière soulevée et déplacée ; nombreuses tôles envolées (tôles légère projetées à 500 mètres de leur lieu initial, tôles lourdes à plus de 100 mètres)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Une trajectoire aléatoire et de nombreuses aspirations périphériques

Une enquête de terrain a été réalisée par Yannick Morey suite à cet événement. Elle fait apparaître un couloir de dégâts d'une largeur comprise entre 50 et 250 mètres. Concernant la trajectoire totale de la tornade, l'aspect accidenté du terrain n'a pas permis de poursuivre les investigations en amont et aval des deux points extrêmes enquêtés : la distance de 5,8 kilomètres apparaît donc comme un minimum.

L'axe de convergence, positionné en bordure Nord du couloir de dégâts, concentre les dommages les plus significatifs. Toute la bordure Sud est marquée par des aspirations périphériques assez importantes, avec des dommages linéaires orientés du Sud-Ouest vers le Nord-Est. Cette caractéristique se retrouve dans la tornade EF2 de Lorris, survenue la veille.

Les premiers dommages enquêtés sont identifiés au pied du Mont des Combes, au Sud-Ouest de Drom. La végétation est endommagée sur plusieurs centaines de mètres. En approchant du village de Drom, la tornade semble s'évaser et le couloir endommagé atteint localement 250 mètres. Plusieurs exploitations agricoles et habitations sont touchées. Une charpente de maison est même soulevée entièrement et se déplace de quelques centimètres. Plus loin, une entreprise subit de gros dégâts sur la toiture : tôles arrachées et emportées à distance, porte de garage aspirée vers l’extérieur. Certaines tôles arrachées dans le village sont même emportées et finissent leur course enroulées dans des arbres. Ce type de dommages relève d'une intensité EF1.

Au-delà de Drom, la tornade se heurte à la Montagne de Valuisant et au Mont de la Rousse. Cette zone de relief soudain semble modifier la structure du tourbillon et son influence au niveau du sol, car les dommages apparaissent plus épars et l'axe de déplacement subit une inflexion vers l'Est. Dans les bois traversés par le tourbillon, les dommages sont limités en superficie mais restent localement significatifs. Ils reprennent de façon plus continue dans la vallée du Suran. Dans le village de Simandre-sur-Suran, quelques dommages sont observés sur des bâtiments : plaques de tôles arrachées et déposées à 70 mètres, toitures détuilées, une petite serre retournée, quelques arbres abattus. Un arbre est encore endommagé au Nord-Est de Petit Simandre, puis les investigations cessent au pied du Mont du Couloir. 

A noter que des dommages liés au vent sont observés le même jour à Jasseron et à Corveissiat, de part et d'autre du couloir enquêté. Ils pourraient être rattachés au même phénomène.

Photographies des principaux dommages :

© Yannick Morey


© Yannick Morey

Vue d'ensemble au pied de la Montagne de Valuisant : multiples arbres sectionnés ou déracinés, tôle lourde projetée à 150 mètres de son lieu initial :


© Yannick Morey

En savoir plus sur les tornades