Le 25 avril 2017, vers 22 heures locales, une tornade de très faible intensité (EF0), très probablement issue d'une trombe marine, s'échoue à l'extrémité Est de la digue Gaston Berthe, près du port et de la capitainerie de Calais. Le phénomène, qui ne produit aucun dommage, présente de nombreuses similitudes avec une autre tornade survenue le 19 août 2014, et qui avait parcouru près de 2 kilomètres au nord de la ville.

La tornade de Calais s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas pour les journées des 25 et 26 avril 2017 (24 heures glissantes), dont celui de Cherbourg-en-Cotentin (Manche), survenu le lendemain.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : CALAIS (digue Gaston Berthe)
* département : PAS-DE-CALAIS (62)
* altitude moyenne du terrain : 8 mètres
* type de terrain : plages, dunes et sable

* principaux dégâts : sable projeté

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Localisation de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Une trombe marine à l'origine du phénomène?

La tornade EF0 de Calais du 25 avril 2017 se constitue au sein d'une ligne orageuse qui se développe soudainement sur le littoral du Pas-de-Calais, entre le cap Gris-Nez et l'embouchure de l'Aa vers 21h50 locales. Après 22 heures, au terme d'une activité orageuse modérée et de chutes de grêle localement abondantes, plusieurs témoins aperçoivent, entre Calais et Marck, un voire plusieurs tubas marins plus ou moins développés. L'un d'eux semble atteindre le stade de trombe marine au Nord-Ouest du port, mais cette hypothèse demande confirmation dans la mesure où la visibilité devient médiocre à cette heure, et les conditions de prise de vue difficiles.

Selon toute vraisemblance, cette trombe marine, qui circule du Nord-Ouest au Sud-Est, gagne l'extrémité Est de la digue Gaston Berthe en pénétrant dans l'avant-port par la jetée Ouest. A cet instant, le phénomène est filmé au plus près par un habitant de l'avenue Raymond Poincaré positionné à environ 300 mètres de distance. Le tourbillon, certes très étroit, semble déployer une certaine énergie si l'on mesure son impact dans une parcelle de sable en bordure du camping municipal :



© Le Phare Dunkerquois


Un autre cliché montre le phénomène dans son ensemble : on aperçoit assez nettement la jonction entre la base nuageuse et le sol. Le buisson, éclairé par les lumières urbaines, transporte ce même sable visible en détail sur le cliché précédent :


© Jules Foulon


A ce jour, aucun dégât n'a été mentionné sur cette partie de la ville, ni même dans le camping municipal, d'où l'intensité EF0 retenue pour ce phénomène qui survient pour la deuxième fois à Calais en moins de trois ans.


En savoir plus sur les tornades