Jérémy Bourriau était positionné en Charente-Maritime le 26 mai et a intercepté la supercellule qui a provoqué des dégâts sur la zone.


Entre Cognac et Saint-Jean-d’Angely, en début d’après-midi, une cellule particulièrement active se forme sur le bordelais, gagnant en puissance, tout en remontant le cognaçais :





Mise en place d’un mésocyclone avec belle rotation :




Plus tard alors que la grêle s’apprête à atteindre mon secteur. Je décide de remonter plus au nord afin de la devancer.

Un solide nuage mur se met en place à l’avant du RFD :








Alors que l’orage est au zénith, je décide de "core puncher" la cellule en remontant sur la Vienne. La chasse se termine englobée dans des précipitations diluviennes avec rafales à plus de 100 km/h. Une chance que la grêle m'ait évitée.