Définitions

La pluie est une précipitation d'eau liquide (gouttes d'eau) qui tombe d'un nuage vers le sol. On mesure les précipitations tombées au sol en millimètres ou litre d'eau par m². La précipitation se définit comme le processus par lequel la vapeur d'eau se condense dans l'atmosphère pour former des gouttelettes d'eau qui tombent au sol sous la forme de pluie.
 

Processus de formation

Au sein d'un nuage, les gouttelettes d'eau formées vont grossir en se réunissant (phénomène physique nommé coalescence). La résistance de l'air au sein d'un nuage induise la plupart du temps une stationnarité des gouttelettes. Toutefois, en présence de turbulences ou de forts mouvements verticaux, les gouttelettes vont entrer en collision et grossir selon le processus de coalescence. Leur poids va donc augmenter, obligeant les gouttelettes à descendre au sein du nuage. Le processus de coalescence va se poursuivre jusqu'à ce que les gouttes d'eau formées soient trop lourdes pour vaincre la résistance de l'air. Plus les mouvements verticaux sont significatifs (c'est le cas lors d'une instabilité marquée), plus le processus va être rapide. La pluie tombera alors. 

Ce processus de coalescence ne se produit qu'au-dessus de 0°C. En dessous du point de congélation, les cristaux de glace et les gouttelettes d'eau surfondues, alors alourdis, vont tomber à l'intérieur du nuage. Le même processus de coalescence va se produire lorsque ces cristaux auront la possibilité de fondre.

 

Qu'est-ce qu'une averse ?

Une averse désigne la survenue de précipitations d'origine convective, par défaut non orageuses, caractérisées par leur brièveté et leur soudaineté, et souvent leur forte intensité, en comparaison des pluies continues et généralement faibles associées au corps des perturbations.