La saison des orages est désormais bien entamée aux Etats-Unis, et plus particulièrement dans la partie sud de la Tornado Alley. Depuis une quinzaine de jours, les orages gagnent en effet en fréquence et en intensité dans cette région, avec notamment des chutes de grêle qui ont déjà été localement sévères sur le Texas.

Ce samedi 13 avril, une nouvelle offensive orageuse très active et potentiellement sévère se dessine entre le Texas et la Louisiane. Une dépression va en effet se creuser au fil de la journée tout en gagnant le nord-est du Texas (voir ci-dessous à gauche la modélisation du WRF-ARW 5 km « Global » de Keraunos), tandis qu’un vigoureux courant-jet véhiculera un minimum d’altitude à l’étage moyen ; ce dernier drainera dans son sillage de fortes advections d’air froid (ci-dessous à droite en plage de couleur verte).


C'est dans ce contexte très dynamique qu'une masse d’air chaud, très humide et très instable va gagner le sud des Etats-Unis (ci-dessous à gauche), générant une MUCAPE comprise entre 3500 et 3800 J/kg et des MULI parfois inférieurs à -10 K (ci-dessous à droite), entre Texas et Louisiane.


La situation sera à suivre en raison de la présence de très forts cisaillements aussi bien en basses couches qu’en profondeur. On attend ainsi des valeurs de SRH 0-3 km extrêmes (ci-dessous à gauche), supérieures à 1300 m²/s² au nord de la zone la plus instable, et parfois proches de 500 m²/s² à proximité immédiate des déclenchements de convection. Les valeurs sur l’épaisseur 0-1 km seront également très significatives, parfois supérieures à 400 m²/s² (ci-dessous à droite).


Dans ce contexte, le potentiel supercellulaire s'annonce élevé (voir le Supercell Composite Parameter ci-dessous à gauche, parfois supérieur à 20), ainsi que le risque de tornade (voir le Significant Tornado Parameter ci-dessous à droite, parfois supérieur à 8).


Ainsi, l’arrivée des forçages par l’ouest du Texas devrait déclencher une salve d’orages parfois violents à proximité du front froid. Ceux-ci progresseront vers l’est où ils rejoindront des orages préfrontaux, plus dispersés mais susceptibles de s’organiser en supercellules tornadiques, en particulier entre l’est du Texas et le centre/nord de la Louisiane où la mise en phase de l'instabilité, des forçages et des cisaillements s'annonce optimale. Le risque d'orage violent y sera particulièrement élevé.
En fin de journée, l’activité orageuse devrait être concentrée principalement autour de deux axes : d'une part un axe préfrontal actif, et d'autre part le front froid lui-même. Des rafales de vent parfois supérieures à 120 km/h, de violentes chutes de grêle (diamètre localement supérieur à 5 cm) et une activité électrique intense (ponctuellement plus de 40 décharges à la minute) sont ainsi attendues.

La situation pourra être suivie en temps réel sur cette page.