Le cyclone tropical Hola est né à l'ouest du Vanuatu puis a continué sa route vers le sud-est, en épargnant d'un impact direct l'archipel des Loyauté en Nouvelle-Calédonie.

Hola est passé à quelques dizaines de kilomètres de Lifou

Un système tropical s'est développé sur l'archipel du Vanuatu en début de semaine puis a gagné en intensité en évoluant très lentement à l'ouest de l'archipel.
En incurvant sa trajectoire vers le sud puis vers le sud-est, le cyclone tropical Hola est parvenu à se renforcer pour atteindre le 8 mars l'équivalent catégorie 2 d'après la classification du JTWC.

Hola a poursuivi sa route, de manière assez lente, vers le sud-est, pour passer au large de l'archipel des Loyauté en Nouvelle-Calédonie en fin de journée du 9 mars (heure de métropole). Au fil des heures, Hola s'est affaibli et évoluait en équivalent catégorie 1 au large immédiat de Lifou.

Des rafales de vent de 120 à 140 km/h étaient relevées sur Lifou avec des pluies ponctuellement fortes. La prévision initiale envisageait un cyclone plus intense mais les cisaillements assez marqués n'ont pas permis d'intensification réellement explosive. Ainsi, l'impact sur l'archipel des Loyauté est a priori limité.

L'animation radar Météo-France montre toutefois un système bien structuré, bien qu'en cours d'affaiblissement. L’œil du cyclone est parfaitement distinct et évolue à quelques dizaines de kilomètres au large du la côte nord de Lifou :