Le cyclone tropical Dumazile évolue entre Madagascar et la Réunion les 5 et 6 mars. Bien que sans impact direct sur la Réunion, des cumuls de pluies remarquables sont attendus sur le nord et le relief de l'île. 

Cumuls de pluie remarquables sur le nord de la Réunion

Dès le 3 mars, un système perturbé s'est développé au nord-est de Madagascar. Il s'est intensifié pour devenir une forte tempête tropicale puis un cyclone tropical le 4 mars. Évoluant vers le sud/sud-est, au large immédiat de Madagascar, le cyclone Dumazile ne présente pas de menace directe pour l'île de la Réunion.
Toutefois, les bandes convectives associées au cyclone produisent de très fortes pluies sur l'île, notamment sur le relief. Ces fortes lames d'eau viennent s'ajouter aux pluies intenses de ces dernières semaines et tombent donc sur des sols saturés.

Entre 6h UTC le 4 mars et 6h UTC le 6 mars, ce sont près de 1000 mm qui ont été relevés sur le relief, au niveau de Cilaos et de la Plaine des Palmistes. Il a également été relevé en 48h 307mm à Saint-Denis Gillot et 394 mm à Saint-Benoit.




On notera qu'en 72h, les cumuls dépassent parfois 1000 mm avec par exemple : 1513 mm à Grand Ilet, 1123 mm à Commerson, 1096 mm à Mare à Veille Place, 1077 mm à la plaine des Palmistes.

Des routes ont été fermées sur la Réunion suite à des éboulements. Des inondations ont également été observées mais de façon générale, les dégâts sont plutôt limités. 

On distingue sur cette image satellite infra-rouge l'évolution de Dumazile vers le sud. Durant la nuit du 4 au 5 mars, il s'est intensifié :