Des orages forts ont éclaté sur l'est de la France ce 30 août à l'avant d'un front froid actif venu de l'ouest.

Supercellules localisées, tornade et orages forts sur l'axe Pyrénées/Jura

L'épisode de canicule, le dernier de cet été météorologique, prend fin ce 30 août.
Un thalweg d'altitude très dynamique entre en effet par la Bretagne associé à un front froid bien marqué. Ainsi, l'après-midi a été très frais sur la Bretagne, à l'arrière du front froid, avec souvent 14 à 16°C, en baisse de 10 à 15 voire parfois 20°C par rapport à la journée du 29 août. Le contraste était marqué avec le sud-est du pays où il faisait encore plus de 35°C.

On observe bien sur le champ de vent ci-dessous à droite la trace du front froid (ligne bleue foncé) sur le nord-ouest du pays. La masse d'air est bien plus fraîche à l'arrière. On observe également un second axe de convergence préfrontal des Pyrénées au nord-est du pays. C'est en son sein que les orages les plus virulents éclatent ce 30 août :



Plusieurs supercellules ont évolué sur le tiers est du pays. L'une d'entre elles, la plus virulente, est née en val de Saône puis a progressé sur la Bresse avant de gagner le Doubs. Nicolas Gascard était sur le terrain pour son interception :

(c) Nicolas Gascard - Capture téléphone


La température des sommets nuageux s'est abaissée jusqu'à -70°C, signe d'une virulente convection profonde et caractéristique typique des supercellules. 




L'imagerie radar permettait par ailleurs d'identifier une structure en crochet remarquable.
Une autre probable supercellule a pris naissance sur le Cantal et a progressé au nord d'Aurillac. Là encore, les sommets nuageux se sont considérablement refroidis et un écho radar caractéristique a été observé.

Progressivement dans l'après-midi, l'activité orageuse s'est étendue à tout l'axe Pyrénées/Massif-Central/Franche-Comté avec localement de bonnes chutes de grêle, de fortes pluies et des rafales de vent qui localement ont excédé 90 km/h. Ce fut le cas à Tavaux (39) où une rafale à 94 km/h a été enregistrée au passage de la probable supercellule.

Au fil de l'après-midi, l'activité orageuse s'est étendue à tout l'axe Pyrénées/nord-est avec des foyers orageux localement virulents notamment en Gascogne, sur le pays basque ou localement entre Tarn et Aveyron où des structures probablement supercellulaires ont également été identifiées, notamment dans la région de Rodez ou sur l'est du Tarn. Une rafale de 92 km/h a d'ailleurs été relevée à Puycelsi (81).
Dans le Cantal, un phénomène venteux destructeur a frappé Reilhac au nord d'Aurillac alors qu'en Haute-Loire, une tornade EF2 a balayé le pays du Lignon.

D'autres orages nés sur le Gers ont enfin traversé le nord de Midi-Pyrénées. Le tout s'est organisé en un vaste front pluvio-orageux évoluant des Pyrénées au Massif-Central durant la nuit, en donnant des lames d'eau localement importantes, parfois supérieures à 60/70 mm.
Il a par exemple été relevé en 24h : 95.6 mm à Saint-Pée-sur-Nivelle (64), 86.9 mm au Col de la Loge (63), 85.7 mm à Malbouzon (48), 78.1 mm à Fontannes (43), 68.1 mm à Mâcon (71), 65.7 mm à Chalmazel (42).

L'animation satellite vapeur d'eau met en évidence la situation synoptique qui a prévalu ce mercredi avec l'approche du thalweg d'altitude très bien dessiné, favorisant le déclenchement des orages dans l'air chaud à l'avant :




Photographies

Retrouvez ci-dessous tous les clichés effectués durant cette journée du 30 août: