Le 13 février 2018, vers 11h00 locales, une tornade de faible intensité (EF1) traverse plusieurs quartiers de l'agglomération de la Tranche-sur-Mer (Vendée). Le phénomène, probablement issu d'une trombe marine, provoque des dégâts matériels mais personne n'est blessé.  
  

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 600 mètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 50 mètres

* commune touchée : LA TRANCHE-SUR-MER (rue des Rougets, rue du Phare, les Generelles, les Floralies)
* département : VENDÉE (85) 
* altitude moyenne du terrain : 8 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; forêts de conifères

* principaux dégâts : habitations endommagées (antennes pliées, tuiles délogées, faibles portions de toiture arrachées) ; murs de clôtures renversés ; palissades détruites ; mobilier de jardin emporté ; arbres conifères adultes sectionnés avec projection de branches et de couronnes à une dizaine de mètres ; projections de tôles à distance

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade 



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Une trombe marine échouée dans les terres?

La tornade de la Tranche-sur-Mer du 13 février 2018 a pu être identifiée à l'appui de témoignages, de photographies de dégâts prises par plusieurs riverains, et grâce à la précieuse contribution du SDIS 85 qui a pu documenter le phénomène grâce à une prise de vue aérienne. Sur une trajectoire certaine de 600 mètres, et selon un sens de déplacement du sud-ouest vers le nord-est, on observe un axe de convergence asymétrique au sein d'un couloir de dégâts de 50 mètres de largeur, marqué par des aspirations périphériques en bordure sud-est. C'est dans ce périmètre que les projections sont orientées du sud vers le nord, voire du sud/sud-est vers le nord/nord-ouest.

La tornade s'est développée vers 11h00 locales au sein d'une cellule orageuse active, située sur une limite instable présentant une rupture au niveau de la Tranche-sur-Mer. Elle pourrait être issue d'une trombe marine mais aucun élément ne permet de l'attester. Des dommages sur les habitations et la végétation sont toutefois rapidement identifiés entre la rue des Rougets, la rue du Phare et la rue de la Casse à Jouine. Quelques minutes après l'événement, les rues de ce périmètre sont jonchées de débris de tôles et de petites branches de conifères projetées à bonne distance. Plusieurs murs de clôture sont renversés et des tuiles délogées des maisons. En périphérie sud-est du couloir, un portail est arraché au n°84 de la rue du Phare et projeté vers le nord/nord-ouest.

En gagnant la rue des Saumons, et sur une bande de terrain large de 50 mètres, le tourbillon survole plusieurs maisons et sectionne des conifères, dont les branches sont projetées à distance et parfois fichées dans des portails. L'un des habitants témoigne : «Cela a duré environ une minute, mais c’était un énorme vacarme. On entendait le bruit des arbres qui se cassaient, les branches qui tombaient sur la toiture. On a cru que toutes les vitres allaient exploser.» [Ouest-France du 13 février 2018].

A l'intersection avec la rue des Cachalots et la rue des Saumons, la tornade étête plusieurs conifères et projette les couronnes à une dizaine de mètres. Des branches sont aspirées par le tourbillon et rejetées à 40 ou 50 mètres. Là encore, le sens de chute des branches donne majoritairement une orientation sud/nord. Dans ce périmètre du quartier des Generelles (rue des Saumons, place du Fond Blanc, rue de la Coquille Saint-Jacques et rue adjacentes), les mêmes dégâts se reproduisent : conifères sectionnés et projection de branches à distance, portions de toitures d'habitations (20 à 30% environ au pire) endommagées, mobilier de jardin déplacé ou emporté, antennes pliées, palissades détruites, débris au sol.

La tornade poursuit encore sa course en direction du parc des Floralies où la végétation est endommagée, puis le phénomène semble se dissiper.

Compte tenu des projections à distance et des dégâts observés sur certaines habitations, la tornade de la Tranche-sur-Mer du 13 février 2018 est classée en intensité EF1 sur l'échelle de Fujita améliorée.

* * *

Photographies des principaux dommages :

© A. Joel et C. Tardat


© SDIS 85


En savoir plus sur les tornades