Deux orages se suivent et ne se ressemblent pas. Hourtin (Gironde). 


12h15 je ferme la boutique plus tôt que d’habitude, l’orage est en approche. C’est Keraunos qui le dit. Direction la pointe de Piqueyrot au Nord du lac d’Hourtin (même endroit que dimanche). Les nuages sont superbes, quelques photos mais l’orage semble être plutôt sur l’océan. 

J’engloutis les 4 km qui m’en sépare (à 80km/h bien sûr !) et je me poste près de la vigie des sauveteurs. Le drapeau rouge est hissé, quand on voit l’horizon, pas besoin de demander pourquoi. Pour un mois de juillet la plage est… très très vide. Un bel arcus au-dessus de l’océan. Ça gronde, ça tonne mais impossible de capter un éclair. Mais les nuages offrent un beau spectacle. Les trombes d’eau arrivent, quelques grêlons, je plie bagage. 

De retour à la maison pas très loin, je vide les cartes mémoires et je constate toujours grâce à Keraunos, qu’un autre orage arrive sur l’océan. Retour à la plage. La configuration des nuages est totalement différente. Non seulement les terres sont sous la lumière, mais un arcus barre toute la ligne d’horizon dans un dégradé de bleus et de verts. Cela semble surréaliste. Au sud, le ciel plus sombre est très menaçant. 

Quelques inconscients sont toujours sur la plage, les surfers sortent de l’eau. Les sauveteurs finissent d’évacuer la plage. Lentement mais sûrement Mr l’Arcus se dirige vers nous. Je capte deux éclairs. Il y a beaucoup de monde venu observer le phénomène. 

Puis soudain le vent arrive, il monte rapidement en puissance. Au Cap Ferret (80 km plus au Sud) les rafales sont relevées à 105 km/h. Je retiens de justesse le trépied et l’appareil photo qui basculent. C’est bon j’ai compris, je rentre !


Depuis Piqueyrot, un orage est déjà passé sur la rive Est du lac.




Une formation nuageuse augure du spectacle.




Premier arcus de cette fin de matinée.




Début d'après-midi, arrivé à l'océan, lle drapeau est dejà rouge.




Le spectacle est grandiose, l'horizon s'est paré de couleurs magnifiques




Un nouvel arcus s'est formé.




La progression de l'arcus est impressionnante.




Le rouleau compresseur est en marche.










L'arcus semble s'épaissir, le vent ne saurait tarder.




Premier éclair capté




2eme éclair capté.