Kévin Leclercq était positionné en Lorraine le 29 avril. Il nous livre ses clichés et son récit.


En ce 29 avril, une puissante dégradation orageuse est envisagée sur le Nord-Est de la France, particulièrement en Lorraine où un risque supercellulaire non négligeable est présent. Dès le matin une cellule bien électrique transitera dans les environs de Lunéville, de bonne augure pour la suite de la journée ! 

Et cela ne manque pas, vers 18h, 3 supercellules se forment entre les Vosges et le Doubs, celles-ci remontent plein nord dans un flux très rapide. Nous intercepterons la plus puissante des trois au niveau de Benney (54)
Face à nous, un nuage mur parfaitement constitué se présente, avec de puissantes aspirations :




Vue rapprochée du nuage mur, les aspirations sont extrêmement basses :




Vue panoramique de la supercellule :




Une teinte verdâtre apparaît, trahissant la présence de grêle, en effet des grêlons allant jusqu'à 4-5 cm seront relevés sur une grande partie du parcours de cette supercellule :




Placement idéal en bordure sud-est, le nuage-mur s'apprête à nous survoler !




Ambiance unique, on se sent tout petit, d'autant qu'une rotation rapide et localisée se met en place... 




La partie fléchée tourne rapidement sur elle même, on sent que la tornade peut se former à tout instant, c'est en tout cas l''impression que nous avons tous a son survol au dessus de nos têtes ! 




Le nuage mur nous survole, sensations uniques :




Le flux très rapide ne nous permettra pas de suivre cette supercellule, on aura tout juste le temps d'apercevoir le flanc ouest d'une autre supercellule passant plus à l'est vers Lunéville (54).

Fin de chasse pour ma part avec une voiture en panne ^^ !