Alexandre Nicolle était positionné en Côte-d'Or le soir du 14 septembre et a photographié les orages qui ont duré plusieurs heures. Il nous livre son récit et ses clichés.


Un épisode orage de forte intensité a eu lieu sur la façade ouest la veille, durant la nuit et ce mercredi de nombreux orages affectent le sud dans le cadre d'un épisode méditerranéen. Bref, dans ce genre de configuration, plus au nord, il est délicat d'avoir de bons orages lié à une couverture nuageuse trop importante.

Néanmoins, ce mercredi 14 septembre, le paquet nuageux file dans un flux de Sud-Est en direction du Centre et de la région parisienne, laissant place à un temps très chaud pour la saison de la Franche-Comté à la Bourgogne avec des valeurs comprises entre 27 et 30°C. 

Même une partie de Rhône-Alpes se retrouve au soleil quelques heures. Du côté des modèles, une convergence de surface est modélisée entre le début et la fin de soirée, ce qui se produira d'ailleurs parfaitement, puisqu'un axe Bourg-en-Bresse/Autun se dessine très vite à partir de 20h/20h30. Cet axe va perdurer pas loin de 4 heures avant de s'essouffler par manque d'instabilité probablement, puisque des pluies plus ou moins orageuses persistent malgré tout.

Au programme, activité électrique localement soutenue, notamment entre Chalon-sur-Saône et Autun, possibilité de grêle et de front de rafale localement soutenu entre Mâcon et Beaune.


20h30: première cellule orageuse de la soirée, qui circule au sud de ma position, vers Chalon-sur-Saône. Néanmoins des bouffées pluvio-orageuses ont déjà sévis entre Mâcon et Nevers, plus tôt dans la soirée :




21h00: deuxième cellule, beaucoup plus proche de moi, qui se ballade entre Chalon et Beaune dans le 21 :




21h05: La deuxième cellule approche un peu plus, il est maintenant inévitable de subir la partie nord de la cellule (très peu pluvieuse).

A son passage, une autre cellule se développe juste derrière celle-ci prolongeant mon attente de près d'une heure avant de pouvoir envisager de nouvelles photos :




22h45: une nouvelle cellule prend naissance, toujours dans le même axe. Cette dernière présente des échos bien colorés sur le radar, elle circule rapidement. Les chutes de foudres se produisent sur sa partie sud et du nord au centre de la cellule, un rouleau se forme avec un très bel arcus :




23h00: l'orage est devant nous, le vent souffle dans notre dos, droit vers l'orage, le front approche à grande vitesse avec énormément d'intra-nuageux en son cœur. 

La pluie ne tombe pas encore sur mon secteur, néanmoins le village et l'autoroute à moins de 2 km de ma position, ont disparu. Le temps de ranger le matériel, et la pluie s'abat violemment avec de nombreux rafales aux alentours de 80 km/h (valeurs approximatives vu les tremblements dans le véhicule). Un power flash d'ailleurs lié probablement aux rafales, sera observé.

23h40, l'orage s'évacue à présent vers le Nord-Ouest de la Côte d'Or. Une nouvelle cellule se développe sur Mâcon, mais s'épuise très vite en rentrant sur le département. C'est la fin de ce système.